gamecenter, game center, gamecentercity, habbocity, habbo, city, hbc, hcity, actualité, news, gratuit, hotel, retro, mmorpg, vip, animateur, staff, casino, rares, virtuel, fansite, site de fans, officiel

Toute l'actualité d'HabboCity sur GameCenter

Stop à la discrimination !

Mis en ligne

Dans la vie de tous les jours, la discrimination ne cesse d'augmenter. Nous sommes en permanence jugés sur des critères totalement débiles.

Mais sur l'univers virtuel, et notamment celui d'Habbo, c'est de pire en pire ! Les joueurs se sentent protégés par le fait qu'ils jouent anonymement. Ils se permettent des critiques, des réflexions blessantes sans réfléchir aux conséquences.


Qu'est-ce que la discrimination ?

La plupart des jeunes se sentent obligés de rentrer dans des catégories et de ressembler à tout le monde afin de ne pas rencontrer de jugement. Pourquoi ? Quel est le but de cela ? En simulant une passion, un intérêt pour une chose en particulier... Nous faisons SEMBLANT de tous nous ressembler alors que nous sommes totalement différents. Par exemple, une personne qui n'aime pas boire d'alcool sera forcément jugée par les autres à cause d'un fait quelconque, voire banal. Cependant, pour que ce soit de la DISCRIMINATION, il faut des critères bien particuliers ! La discrimination est donc le fait d'exclure, de juger quelqu'un par rapport à un critère précisé dans le code pénal.


Les critères de discrimination

Pour commencer, deux textes portent sur les critères de discrimination. Ce sont les textes internationaux ainsi que les textes de la législation française. Chaque critère sera accompagné d'un exemple afin de faciliter la compréhension des termes parfois complexes.

Voici, les types de discrimination les plus courants :

  • Le sexe : une femme qui gagne moins que son collègue masculin qui pourtant exerce un travail comparable subit une discrimination.
  • Les origines : une personne qui n'est pas embauchée à cause de ses origines peut porter plainte pour discrimination.
  • Appartenance ou non-appartenance, vraie ou supposée à une ethnie, une nation ou une prétendue race : une personne qui s'est vu refuser une place de camping parce qu'il est étranger est victime de discrimination.
  • Grossesse : une personne qui se voit refuser son poste parce qu'elle est enceinte est discriminée.
  • Orientation sexuelle : un homme qui est homosexuel et qui se fait refuser la location d'une salle pour son mariage à cause de son orientation sexuelle est victime de discrimination
  • Identité de genre : une femme transgenre qui ne reçoit pas ses fiches de paye à cause de son changement de sexe est discriminée.
  • Croyances ou appartenance ou non-appartenance, vraie, ou supposée, à une religion déterminée : une personne qui se voit refuser l'accès dans une salle de sport à cause de son voile subit des discriminations.
  • Apparence physique : une personne qui n'est pas embauchée, parce qu'elle est obèse, peut porter plainte pour discrimination.


L'expérience d'une joueuse !

Camxille: Pour commencer, pourriez-vous vous présenter ?
Mélodie: Je me présente sous le pseudo de Mélodie. Dans la vraie vie, j'ai 18 ans. J'ai commencé mon aventure sur Habbo-Alpha le 21 juillet 2015. J'ai toujours été fidèle à ce rétro, mais pas tant que ça finalement. En effet, après ce qu'il s'est passé, je me suis redirigé vers HabboCity. Je pensais que certaines choses s'arrangeraient, mais.... J'ai été assourdie par de belles paroles.

Camxille: Vous nous parlez d'un évènement sans l'évoquer, que s'est-il passé pour que vous veniez sur HabboCity ?
Mélodie: J'en parle très peu sur le virtuel, car je suis obligée de me faire passer pour une personne qui ne correspond pas à ma personnalité... Il faut savoir que je suis l'une des personnes venant de la catégorie "transidentité" : qui est le fait, pour une personne transgenre, d'avoir une identité de genre différente du sexe assigné à la naissance, contrairement à une personne cisgenre.

Camxille: Quelles répercussions cela a eu sur votre vie virtuelle ?
Mélodie: Un jour, une personne (dont j'éviterai de dire le pseudo) à publier mes paroles lui exprimant ma transidentité. Elle partageait également des photos à ses amis, pour que la photo et les rumeurs finissent par se disperser dans l'hôtel entièrement. Le lendemain, je décide de me connecter et de passer un peu de temps avec mes "amis". Quelques minutes plus tard, un joueur est venu en m'insultant, en me lançant des injures, des menaces et des rumeurs (qui étaient vraies) à la vue de tous joueurs.

Camxille: Pourquoi faire cela ?
Mélodie: Je leur demandais leurs raisons pour m'humilier ainsi que pour partager mes informations personnelles. Les seules réponses que j'ai reçues étaient "c'est pour rigoler".

Camxille: Quel était votre réaction à ce moment-là ?
Mélodie: Alors j'ai décidé de me taire, et me dire que ça passera. "Si je ne réponds pas, ils cesseront" me disais-je... Non, bien évidemment que non ça n'a pas fonctionné. Alors au fil des jours, des semaines, des mois qui passèrent finisse par être l'enfer sur terre. Les amis que je pensais avoir m'ont abandonné et rejoignent ces harceleurs qui essayaient tant bien que de mal de me détruire.

Camxille: Et ensuite ? Qu'avez-vous vécu ?
Mélodie: Par la suite, j'ai reçu des messages me disant "suicide-toi, tu sers à rien, pourquoi tu es encore en vie ?". Ils me harcelaient, car je suis différente, car je ne suis pas un mouton suivant les uns les autres. J'ai tout fait pour avoir des amis, j'ai tout fait pour que tout s'arrête, j'ai tout fais pour ces paroles tranchantes cessent. Mais c'était en vain que mes efforts ont servi. J'ai tout fais pour en parler, pour montrer mon besoin d'être si inquiétant. Je n'ai trouvé personne pour m'écouter. Les émotions sont comme enfuis sous terre et les pensées sont comme effacées par le temps où l'on arrive à ce stade.

Camxille: Cette expérience vous marque-t-elle encore ?
Mélodie: Je ne peux l'oublier à cause des marques qu'il me reste.

 

En effet, Mélodie s'est mutilée. Elle a réagi comme un bon nombre de gens harcelés. Afin de protéger les plus jeunes, cette étape de sa vie n'a pas été racontée ici. Cependant, elle m'en a parlé avec beaucoup d'émotions et a mis sa vie en danger à cause des critiques de certaines personnes. La mutilation est fréquente, Mélodie a eu de la chance d'avoir survécu. Mais, d'autres sont morts ainsi. Avant de juger, critiquer une personne, pensez aux répercutions qu'il y a derrière.


Que dit la loi ?

Tout d'abord, le harcèlement moral est un délit qui est bien évidemment puni par la loi. Le code pénal (article 222-33-2) déclare la sanction suivante : 2 ans de prison et 30 000 euros d'amende.

Ensuite, le harcèlement physique a de multiples peines. En effet, elles vont de 750 € à 30 ans d'emprisonnement. Voici un tableau qui vous permettra de visualiser les différentes peines :

Une personne coupable d'une quelconque discrimination (voire les critères pris en compte au début de l'article) peut avoir deux types de sanctions : une sanction disciplinaire ainsi que des sanctions pénales.

Les sanctions disciplinaires sont variées, elles peuvent être une retenue de salaire, un licenciement, une mutation, etc. Les sanctions pénales sont les suivantes : 3 ans d'emprisonnement et 45 000 euros d'amende.

Comme vous avez pu le voir, des paroles, qui pour vous, sont anodines peuvent changer votre vie. Une personne ayant un très bon poste dans le sud, peut se retrouver dans un endroit où il pleut avec un poste bas placé.

Un sondage révélateur !

Regardons le cas de l'homophobie, voici un sondage et les réactions de certaines personnes sont juste hallucinantes.

Comme vous pouvez le voir, les homosexuels subissent des agressions en permanence. Certaines personnes vont les rejeter, mais d'autres iront jusqu'au licenciement de la personne. Encore plus grave, 13 % seront agressés physiquement et 1 % sexuellement.

Mélodie a réagi à cela, et a déclaré : "Honnêtement, ça devient vraiment inquiétant. Je me demande encore comment cela va devenir dans 20 ans... Il faudrait réagir, et pas qu'un peu ! J'espère vraiment que cet article va servir à quelque chose, et certains se remettront en question."


Que faire si vous êtes victime de discrimination ?

Que ce soit sur le virtuel ou dans la vraie vie, chaque problème a sa solution !

Pour commencer, sur Habbo, ce genre de chose est totalement interdit. En effet, les sanctions peuvent être radicales et entraîner un bannissement définitif de ce rétro. C'est pour cela qu'à la moindre injure, ou réflexion, il faut aller voir les modérateurs.

Dans la vie réelle, plusieurs solutions sont possibles.

  • Tout d'abord, la première étape est de se confier. Si vous êtes encore écoliers, les professeurs ainsi que l'équipe de direction de votre établissement sont dans L'OBLIGATION de vous écouter. Si ce n'est pas le cas, ces derniers sont attaquables devant les tribunaux pour "non-assistance à personne en danger".
  • Ensuite, des associations sont là pour vous aider en cas de problème avec votre famille, tel que "le refuge" qui promet aux "LGBT de 18 à 25 ans, victimes d'homophobie ou de transphobie et en situation de rejet familial" (propos venant du site de l'association) un lit afin de ne pas dormir dans la rue.
  • Enfin, la dernière solution qui n'est pas souvent pratiquée, porter plainte. En effet, comme dit précédemment, la discrimination est punie par la loi et les policiers se doivent de faire de leur mieux pour vous aider. Cette solution est la plus radicale, mais aussi la plus efficace. Vos agresseurs (car oui, vous êtes agressés verbales, et pour certains physiquement) tireront une bonne leçon et arrêteront très certainement de s'attaquer aux autres. Pensez, quand vous voulez porter plainte, que vous le faites également dans l'optique que la vie d'une autre personne soit protégée.

 

Cet article avait avant tout un but préventif. Les personnes qui blessent les autres doivent ENFIN se rendre compte du mal qu'ils leur font. Pourquoi font-ils cela ? Bonne question ! Personne ne le sait, même eux.

De nombreuses personnes ne vont pas porter plainte par peur d'être incomprises. Hors, la justice accorde une grande importance à ces affaires. Alors, parlez ! Confiez-vous ! Votre famille, vos proches ou même vos amis pourront sûrement vous aider. Ne vous renfermez pas sur vous-même et n'essayez pas de vous isoler.

Camxille, rédactrice.

Commentaires

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Swair,

Très bon article ! J'ai été en tout cas captivé du début à la fin, bravo
Koyo,

Merci beaucoup pour le temps et le travail que tu as su mettre dans cet article ! ❤️😍 Que les gens prennent conscience de leur acte, ils changeront peut-être 😊

Voir aussi